Éphéméride de janvier

almanach_1911_2.jpg

J’ai décidé de vous proposer, tout au long de cette année, les « éphémérides tauromachiques » que l’on trouvait dans le premier Almanach de la Course landaise publié en 1911. J’ai un peu traîné, mais il est encore temps pour janvier ! Je vais essayer d’être plus efficace pour les mois suivants…

« Prochainement ouverture des courses landaises »… en 1890

affiche_bnf.jpg

Puisque nous ne sommes qu’à quelques encablures du début de notre saison tauromachique, je ne résiste pas au plaisir de publier cette superbe affiche. Conservée  dans les collections de la Bibliothèque nationale de France (cote : ENTDO-1(PACHER,J.)-FT6), elle est l’une des rares lithographies (peut-être l’unique ?) consacrée à notre sport par la fameuse « Imagerie Pellerin » d’Épinal. Elle date de 1890, c’est-à-dire de la période où les courses landaises furent très présentes à Paris, à la suite des Fêtes du Soleil de 1887 et de l’Exposition universelle de 1889. Elle a certainement été réalisée pour l’ouverture de la saison à la capitale. L’illustrateur en est Jules Pacher, l’un des dessinateurs de la maison Pellerin.

On y voit le paseo avec deux alguazils, comme dans les courses hispano-landaises. Les acteurs y sont d’ailleurs vêtus des costumes colorés de ce type de course. Les 4 scènes reproduites en médaillon montrent des écarts, un saut et la suerte de la chaise. Quant aux arènes, il semble qu’il s’agisse de celles de la rue Pergolèse.

Une course landaise en stéréo… en 1878

biarritz_1878_1

Voici l’une des plus anciennes photographies originales que je connaisse sur la course landaise. Il s’agit d’une image stéréoscopique dont l’un des clichés est un peu voilé mais dont l’autre, que je publie ci-dessous, est assez net. D’après une mention manuscrite au dos, elle représente des courses à Biarritz, et d’après la mention imprimée par l’éditeur (de mystérieux photographes parisiens « L. et F. » qu’il faut sans doute identifier comme « Lachenal et Favre »), elle a été diffusée lors de l’Exposition universelle de Paris de 1878. Son intérêt réside également dans sa représentation des anciennes arènes en bois de Biarritz.

biarritz_1878_2.jpg

Une course à Saint-Vincent-de-Tyrosse à la fin du 19e siècle

st-vincent-de-tyr_1898_sport-univ_1

On trouve parfois des documents là où on ne s’y attendrait pas du tout. C’est le cas de ces clichés assez exceptionnels vus leur ancienneté qui sont parus dans un numéro de la revue Le Sport universel illustré daté du 8 avril 1899. L’auteur, un certain F. Révil, les a publiés à la fin de son article intitulé « Ferrade et muselade en Camargue », dans lequel effectivement il y avait peu de chances qu’on les y trouve. En fait, il y fait une comparaison entre courses camarguaises et landaises et en profite pour montrer les clichés que lui-même a pris à « Saint-Vincent-de-Tiros » [sic]. C’était bien sûr avant la construction des arènes en ciment, et nous reparlerons bientôt de ces anciennes arènes en bois. Si vous regardez bien, nos écarteurs ont revêtu des costumes typiques des courses hispano-landaises ou lando-provençales, et écartent des vaches aux cornes nues et pointues… On peut penser que ces images datent de l’année précédente et ont été prises à l’occasion des fêtes tyrossaises de 1898.

st-vincent-de-tyr_1898_sport-univ_2

st-vincent-de-tyr_1898_sport-univ_4.jpg

st-vincent-de-tyr_1898_sport-univ_3.jpg