Jean de Lahourtique (J. J. Diris, dit)

Dans le prochain numéro de La Cazérienne, vous pourrez lire la notice biographique que j’ai consacrée à ce grand apôtre de la course landaise. En attendant, voici la plaquette éditée par la fameuse « Tuile », dont il fut rédacteur en chef puis directeur. Elle fut éditée en 1935, 4 ans après sa mort subite lors des fêtes de Dax. Elle est très rare, et je n’en ai trouvé qu’un exemplaire aux Archives départementales des Landes, que je vous présente ici :

« Jean de Lahourtique » (Joseph DIRIS, dit)

Lahourtique-Jean-de

Né à Mont de Marsan le 5 avril 1870, Joseph DIRIS fut juge de paix à Amou, à Hagetmau, adjoint au Maire de Bretagne de Marsan, puis de Mont de Marsan, et enfin maire du petit village de Mant en Chalosse, où ses parents possédaient une propriété, « La Hourtique ». C’est à celle-ci qu’il emprunte le pseudonyme « Jean de Lahourtique » sous lequel il rédige, d’une plume alerte, des chroniques régulières pour le fameux journal montois La Course Landaise, dont il devient le directeur en 1910, avant de retrousser ses manches pour coller de plus près à la réalité de son sujet. Le vocabulaire imagé de ce Landais extraverti, la vivacité de son style, étayent la réputation grandissante de la revue taurine en plein essor, et lui valent le surnom, significatif et bien mérité, « d’apôtre de la Course Landaise ». Plusieurs arènes, comme celles de Mant et de Bascons, construites après sa mort, seront dédiées à ce chroniqueur plein d’esprit, orateur éloquent, qui mourut lors d’un banquet organisé pendant les fêtes de Dax, en homme public, comme il avait vécu.

bascons_1

Les arènes « Jean de Lahourtique » de Bascons.

Lahourtique

Superbe portrait que celui-ci, représentant Jean de Lahourtique déjà âgé, moustache et cheveux blancs. Il fait partie des collections du Musée de la Course landaise de Bascons.

1911-07-16_1_Diris-Lahourtique

Voici la caricature, ou plutôt le « portrait-charge » paru dans La Course landaise en 1911 sur son directeur dont l’encre ressemblait à du poison…

lahourtique_cel

Et enfin, un bas-relief réalisé par le grand artiste de Bascons, Cel le Gaucher.

18 octobre 1953 : l’hommage de Bascons à Cel-le-Gaucher

cel_album.jpg

J’ai la chance de posséder un exemplaire de ce petit carnet édité à l’occasion de l’inauguration du monument dédié à Marcel Canguilhem, dit Cel-le-Gaucher, le 18 octobre 1953, il y a tout juste 65 ans. Il rassemble une cinquantaine d’œuvres de l’artiste, des dessins essentiellement mais aussi quelques-unes de ses sculptures, qui donnent à voir tout l’éventail de sa production. On y découvre entre autres ses premiers dessins réalisés sur le front en 1917 avec sa main droite qu’il perdit en Orient le 15 septembre 1918. On y trouve bien sûr aussi certains de ses dessins liés à la course landaise et à son monde dont j’ai réalisé un diaporama :

https://fr.calameo.com/read/005336729e3e72dc26feb