Les courses à Dax… en 1846

Voici le jugement très sévère que nos voisins béarnais donnèrent sur les courses qui eurent lieu lors de la fête patronale de Dax en septembre 1846.
« Les courses de taureaux (lisez vaches) ont été ce qu’elles sont toujours à Dax et dans tous les endroits du département des Landes où elles ont lieu, c’est-à-dire ridicules. Privés de cette solennité qui accompagne les courses espagnoles, de ces brillants costumes que les toreadores et les picadores portent avec tant d’élégance, de ces cérémonies théâtrales qui ajoutent à l’impression des spectateurs, dénuées surtout de ce danger réel que courent les combattants, ces prétendus combats de taureaux ne ressemblent pas mal à une mystification. » (Le Mémorial des Pyrénées, 32e a., n° 129, 14 septembre 1846).

On était donc déjà, et avant la date fatidique de 1852 où se déroulèrent les premières courses avec des matadors à Saint-Esprit, près de Bayonne, dans une comparaison entre courses espagnoles et landaises… Espérons que celles que nous aurons le plaisir de voir le 4 octobre prochain, seront plus appréciées, même des Béarnais !

« Les courses de taureaux en Espagne et en France » (1891)

dufourcet0

A la suite du précurseur Prosper Séris, plusieurs Landais vont se préoccuper d’étudier l’histoire de la tauromachie. C’est le cas d’E. Dufourcet, E. Taillebois et G. Camiade, qui vont le faire en 4 articles successifs qui pouvaient être réunis en tiré-à-part. Le deuxième de ces auteurs n’en signa cependant que le préambule. De nombreuses gravures ainsi que plusieurs planches photographiques que nous donnerons à voir au fur et à mesure de nos articles accompagnaient cette publication. J’essaierai prochainement de mettre en ligne ces textes fondateurs…

« Les courses de taureaux en Espagne et en France. Étude ethnographique et historique », dans Bulletin de la Société de Borda (L’Aquitaine historique et monumentale) :
– 1er trimestre 1891, p. 145-161 : « Préambule »
– 2e trimestre 1891, p. 163-193 : « Chapitre I. Les courses en Espagne »
– 3e trimestre 1891, p. 195-217 : « Chapitre II. Les courses landaises »
– 4e trimestre 1891, p. 219-231 : « Chapitre III. Les courses mixtes »

Le chapitre II était donc consacré exclusivement à notre sport. Voici la très élégante vignette gravée qui ornait son introduction. D’après les initiales, il semble qu’elle soit l’œuvre de G. Camiade, et elle représente les jeux d’enfants que beaucoup d’entre nous ont certainement connu. Qui n’a jamais fait ou la vache ou l’écarteur sur la place ou dans la rue ? Il était plus dur de faire le sauteur…

dufourcet3.jpg

L’œuvre historique de Michel Le Grand, archiviste des Landes

legrand.jpg

C’est en 1934, sur les presses des Editions Jean-Lacoste de Mont-de-Marsan, que celui qui est alors archiviste des Landes publie la première véritable étude historique sur les pratiques tauromachiques anciennes de notre région : Les courses de taureaux dans le Sud-Ouest de la France jusqu’au début du XIXe siècle, avec pour sous-titre : « Etude historique et documents ».

Travaillant dans les quatre dépôts d’archives des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, de la Gironde et du Gers, ainsi que dans bon nombre d’archives municipales de la région, il a collecté et transcrit de nombreux documents originaux et inédits sur les traditions taurines de l’Aquitaine.

En 1938, il compléta ses recherches par ce qu’il considère comme un appendice à son ouvrage, qu’il publia dans le Bulletin de la Société de Borda, p. 1-19, sous le titre : « Nouveaux documents sur les courses dans le Sud-Ouest jusqu’au XIXe siècle ».