Arènes : Campagne (40)

ar_campagne_1_det.jpg

Les anciennes arènes de Campagne (vers 1950)

Il semble que, dès le milieu du 19e siècle, des courses sont organisées au centre du village grâce à des structures éphémères. Des amphithéâtres plus permanents sont construits en 1905, ou du moins la partie loges et tribunes. En 1947, avec l’aide d’entreprises locales et de beaucoup de bénévoles, celle-ci sera étoffée de gradins permanents, puis couverte en 1949. Mais, à partir de 1993, en raison de la difficulté de leur entretien et des nouvelles normes de sécurité, la municipalité ne peut les sauvegarder et elles sont détruites en 1997.

Au début des années 2010, sous la houlette de son maire Christian Nolibois, le projet de construction d’une structure en dur repart, et grâce de nouveau au travail des bénévoles et de quelques mécènes, de nouvelles arènes voient le jour. Elles sont inaugurées le 31 mars 2013 par Alain Vidalies, alors ministre délégué chargé des relations avec le parlement, et prennent le nom de « Christian Nolibois », l’ancien maire décédé brutalement en 2011.

Arènes : Doazit (40)


Doazit hier (années 1950)
(photo extraite du site de Ph. Dubedout)

Résultat de recherche d'images pour "arenes doazit"
Doazit aujourd’hui
(Photo © Pickwicq -J.-Cl. Dupouy)

Des courses landaises se déroulent sur la place centrale de Doazit sans aucun aménagement spécial depuis 1815 au moins. A partir de 1860, des arènes en bois sont installées à chaque occasion au « champ de Pechy ». Le grand Paul Daverat  y exécute son premier saut en public, et elles voient également les débuts de Jean Capdeviolle, un enfant de Doazit, qui s’illustra sous le nom de Casino 1er.
En 1888-1889, pour éviter les frais de remplacement des bois en mauvais état, il est décidé de construire en dur des loges, au nombre de huit, surmontées d’une tribune. Les gradins en bois continuent à être montés puis démontés chaque année.
La construction de nouvelles arènes, évoquée en 1926, ne se réalise pas. Toutefois, la commune fait l’acquisition d’éclairages et les premières courses nocturnes se déroulent en 1932.
Il faut ensuite attendre la fin de la Deuxième Guerre mondiale pour que de nouvelles arènes fixes, entièrement en bois, voient le jour. Mais dès 1956, elles s’avèrent trop petites et sont rasées en 1974. Sur leur emplacement s’élève dorénavant le « hall des sports ». L’année suivante débute la construction des arènes actuelles, inaugurées le 11 septembre 1976. La piste rectangulaire mesure 36 mètres de long et les gradins peuvent accueillir 1400 spectateurs.
Sur ces arènes, leur histoire, leurs moments de gloire, je ne peux que renvoyer à l’excellent site de Philippe Dubedout, extrêmement bien documenté :
http://dzt-isto.chez-alice.fr/26_arene.htm

Et un grand merci à Pickwicq pour m’avoir autorisé à publier une de ses photos.
Adishatz

« Spectacles méridionaux : une course landaise » (1903)

nouv_ill_1

C’est ainsi que s’intitule un article paru dans Les nouvelles illustrées, n° 73 du 15 octobre 1903 (p. 82 et 83), et signé des initiales « G. S. ». Il fait suite à un autre article consacré à nos Landes et présentant le travail du résinier.

L’auteur y détaille les différentes phases de la course, depuis le paséo exécuté au son de Carmen (la célèbre Cazérienne n’est pas encore née) jusqu’à la dernière vache destinée aux amateurs courageux. Son intérêt réside surtout dans les images qui l’illustrent et qui sont l’œuvre d’un certain « J. Georges ». Celui-ci nous montre des arènes non localisées, et dont la particularité réside dans la grande porte située sous les tribunes, au centre des loges. C’est l’une des rares représentations d’une telle configuration, et cette singularité devrait nous (ou vous) permettre de l’identifier un jour…

On y voit aussi la traditionnelle montée à l’escalot qui permettait aux écarteurs d’aller chercher leurs prix et primes à la tribune officielle.

nouv_ill_5.jpg

Et enfin, quelques images de la course elle-même:

nouv_ill_4.jpg

nouv_ill_2.jpg

nouv_ill_3.jpg

Loges et tribunes: Haut-Mauco (40)

ar_haut-mauco_1.jpg

Dans ma collection, cette carte postale représentant les anciennes loges et tribunes du petit village de Haut-Mauco. Cette image est assez représentative des symboles forts de nombreuses communes chalossaises : la mairie, les écoles et les arènes. Beaucoup ont perdu les deux derniers… et ne tarderont peut-être pas à perdre le premier.

En voici un détail grossi:

ar_haut-mauco_1_det.jpg

Et voici une photo des arènes actuelles, publiée sur le site « Visites en Aquitaine » (http://visites.aquitaine.fr/arenes-de-haut-mauco) :

Elles sont de type rectangulaire et comportent 10 loges pour les vaches.

Office de Tourisme

Image publiée sur le site: http://www.landes-chalosse.com/se-divertir/fan-de-patrimoine/arenes-de-haut-mauco-1034906