Xavier de Cardaillac (1858-1930)

cardaillac

Né le 10 juin 1858 à Vic-en-Bigorre (65) ; décédé le 29 décembre 1930 à Magescq (40)

« Issu d’une très ancienne famille de Comminges, de formation juridique, avocat, il s’installa, après la guerre de 1914-1918 à Magescq. Membre assidu de la Société de Borda, d’une vaste érudition, il ne cessa de publier dans les domaines les plus divers. Sa traduction du Don Quichotte lui valut le prix Langlois de l’Académie française.
Aux côtés de Clic-Clac, « un maître éminent du barreau de Pau, Xavier de Cardaillac, publie des contes taurins dans un style châtié, personnel, flamboyant, comme les dorures de chiquitillas sous le ciel de l’Andalousie. Ces notes, qu’on ne se lasse jamais de relire, s’ajoutent, glorieuses, aux pages héroïques des propos gascons que tous les lettrés possèdent dans leurs bibliothèques ».

Extrait de « Clic ! Clac ! Clic !! Clac !! », de Jean de Lahourtique dans Almanach de la course landaise, 1914, p.13

Sources biographiques
Bulletin de la société de Borda, 1931, p. XX-XXII
Gabriel Cabannes, Galerie des landais, Hossegor, Chabas, tome 5, p. 21-26
Manuscrits
Correspondance.
Lieu de conservation des manuscrits :
Bibliothèque de la Société de Borda.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s