Un peu de poésie dans ce monde de brutes…

Trouvée dans l’Écho de l’Arène en date du 27 octobre 1912, cette belle poésie sur « Le Pantalon blanc », œuvre de Raymond de Laborde. Plus qu’une poésie, c’est en fait une « chanson landaise » que l’on pouvait interpréter sur l’air de « Dis-moi, soldat, dis-moi, t’en souviens-tu? », dont peut-être quelqu’un pourra fournir la partition. Hymne aux écarteurs et sauteurs portant le pantalon blanc, ce texte est aussi extrêmement intéressant par l’énumération des noms glorieux de notre sport national.

poesie_echo-de-larene_31_1912-10-27.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s