2e étape : la mise au toril

Une fois arrivées dans les arènes, les vaches étaient comme aujourd’hui distribuées dans les loges.

bernede_05.jpg

 

Voici une superbe image prise dans les arènes d’Orthez, avec au 1er plan le vacher accompagné de sa fameuse « bretonne » (la « pigue » en gascon), toujours présente aujourd’hui dans une loge ou le camion, prête à intervenir pour aider à rentrer ses congénères les plus récalcitrantes.

nd_orthez_60.jpg

 

Parmi les illustrations de l’étude de Dufourcet et Camiade parue dans le Bulletin de la Société de Borda en 1891, dont nous reparlerons dans la rubrique « Bibliographie », on trouve cette superbe photo des vaches arrivées dans les anciennes arènes de Saint-Sever, vers 1890. On y distingue le vacher accompagné de sa « bretonne » qui porte une cloche.

dufourcet2

 

Une photo (inédite je crois) trouvée récemment dans une revue taurine espagnole intitulée Pan y toros, n° 47 du 22 février 1897. Elle illustre, avec une autre image que je présenterai bientôt, un article signé « Saint-Jean » ayant pour titre : « Las corridas landesas ». Elle est située dans les arènes de Bordeaux (mais lesquelles ?) et on y voit le vacher près d’une coursière en train de manger en pleine piste.

vaches_bordeaux

 

Pour s’y retrouver, les noms des vaches (le plus souvent à consonance espagnole) étaient inscrits à la craie ou parfois, comme ici, et cette fois-ci dans les nouvelles arènes de Saint-Sever , sur de beaux panneaux. On peut y lire « Capitana », « Carabinera », ou encore « Farolera ».

gautreau_1614

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s