Des courses landaises en 1920… à Lorient

Il y a tout juste 100 ans, au lendemain de la Grande Guerre, la course landaise connaît encore une certaine notoriété hors de nos frontières gasconnes. Témoins ces courses organisées dans la sous-préfecture du Morbihan les 11 et 12 septembre 1920. Grâce à mes anciens collègues archivistes, voici quelques documents qui en ont été conservés.Lorient_1920_couv

Ces courses avaient été organisées dans le cadre (je n’invente pas !) des grandes fêtes de la « Quinzaine du Poisson ». On avait construit une arène sur le champ de manœuvre du Faouëdic, et c’est la ganaderia Nassiet qui avait été choisie pour ces manifestations, avec la cuadrilla Coran. Outre le chef (debout à l’extrême gauche), firent le voyage : Suisse (debout à l’extrême droite), comme sauteur-écarteur, Moreno (assis à gauche), Oscar, Morenito comme écarteurs, et le grand Flam (dit Kroumir) comme teneur de corde (debout, à l’arrière-plan, avec son béret et ses superbes moustaches !). Voici la photo de la cuadrilla Coran au grand complet, offerte par Le Nouvelliste du Morbihan, et où l’on reconnaît également Bras-de-Fer (assis, à droite), qui n’avait pas fait le déplacement.
Le programme, que je vous présente ci-dessous, était particulièrement alléchant et comportait en particulier un intermède d’entracte qui devait permettre aux spectateurs bretons de découvrir la «Grande suerte de Dom Tancredo», exécutée par le «célèbre Lapubie» [pour Lapébie…].Lorient_1920_prog

Ces courses eurent tellement de succès qu’une nouvelle représentation fut donnée 2 jours plus tard, et en nocturne. Voici ce qu’on pouvait lire dans L’Ouest-Eclair du 14 septembre 1920, à course supplémentaire :
« Lorient. Les courses landaises. Ce soir grande représentation populaire. Nous ne pouvons que féliciter le comité des fêtes de l’excellente initiative qu’il a prise d’organiser une représentation populaire des courses landaises à prix réduits. Elle aura lieu ce soir, à 8 heures 30, au champ de manœuvres du Faouédic. Prix des places : tribunes réservées, 5 fr. ; places à 3 francs et à 1 franc.
C’est un spectacle qui mérite d’être vu et qui n’est pas sans danger, puisqu’à la représentation de dimanche après-midi, deux écarteurs ont été blessés, dont l’un très grièvement. C’est le dernier numéro d’une grande attraction de la quinzaine. Il faudra y assister. Dès ce matin, on peut retenir ses places au théâtre municipal.
L’arène sera éclairée à l’électricité.
On peut être assuré qu’à toutes les places, ce spectacle passionnant pourra être vu de tout le monde. Qu’on en profite. »
Grâce à l’amabilité de l’archiviste de Lorient, voici une (rare) image de ces courses de 1920. On y admirera en particulier l’architecture rudimentaire des arènes éphémères et l’on peut également y admirer le succès populaire de cette prestation de nos Landais !

Lorient_1920_photo

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s