Un écarteur… assassin

journal_det

Grâce à l’ami Christian Capdegelle, qui parcourt toute la presse ancienne à la recherche de mentions sur la course landaise, voici un fait divers dont un écarteur fut malheureusement le protagoniste :

 » Un mari tue sa femme qui voulait divorcer. – Dax, 3 août. Le nommé Louis Birles, ancien écarteur dans les courses landaises, demeurant à Pontonx-sur-l’Adour, a tué sa femme en lui portant un coup de couteau dans la région du cœur et aussitôt après s’est tué lui-même.

Mme Birles avait quitté son mari il y a quelques jours pour se retirer avec ses enfants chez ses parents habitant Gousse, commune voisine.

Elle avait demandé le divorce en raison de la brutalité de son époux.

Hier matin à la demande de Birles qui promettait de s’amender, le maire de Pontonx-sur-l’Adour fit une tentative de réconciliation. Ce fut la cause du drame.

Avant de se tuer, le meurtrier avait essayé en vain d’atteindre son beau-frère et l’un de ses neveux qui purent heureusement s’échapper. »

L’Ouest-Eclair, mardi 4 août 1936.

Cet écarteur avait pour nom d’arène « Pontois I », en hommage au village landais où il était né le 14 septembre 1898. Il avait un frère cadet, Henri, qui écarta sous le nom de « Pontois II » (Gérard Laborde, Dictionnaire encyclopédique des écarteurs landais, p. 55)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s