Un drin de lenga nòsta… : « Course lanusquete », de Simin Palay

SIMIN PALAY 2

Voici une poésie de Simin Palay, à gauche telle qu’elle fut publiée en 1913 et à droite remise en graphie normalisée grâce à Jean-Jacques Fénié, qui, de plus, a rajouté un glossaire explicatif. La traduction à la suite…

Course lanusquete

Corsa lanusqueta
(en grafia occitana normalizada deu gascon, per J.J. Fénié)

Un hourat qui s’oubrech. Ue bèstie qui hule. Un horat qui s’obreish. Ua bèstia qui  hula.
Un troupèt de gouyats qui’spie e puch recule Un tropèth de gojats qu’espia e puish recula
E s’estuye darré las taules. Un soulét E s’estuja darrèr las taulas. Un solet
Qui demoure au bèt miey, atendén lou houlét. Qui demora au bèth miei, atendent lo holet.
Un bèt-semblans ; un saut ; u’scart. Lou houlét passe. Un bèth-semblans ; un saut ; un (e)scart. Lo holet passa.
La hourre qu’aplaudech gouyat e baque a masse, La horra qu’aplaudeish gojat e vaca amassa,
E laguens lou berret, passeyat au roundéu, E laguens lo berret, passejat au rondèu,
Pèces e galabis semblen cade dou céu. Pèças e galabins semblan càder deu cèu.
Haut ! Un gn’aute au darré que s’abance s’ou sable. Haut ! Un aute au darrèr que s’avance suu sable
La baque, regahan soun galop esbariable La vaca, regahant son galop esvariable
Que houn sus et e l’espatèrne au miey dou sóu. Que hon sus eth e l’espatèrna au miei deu sòu.
E lou mounde que chiule e bourrugle a ha póu. E lo monde que shiula e borrugla a har paur.
Aquero qu’ey la course. Aquero qu’ey la bite : Aquerò, qu’ei la corsa. Aquerò, qu’ei la vita :
L’un que receb la tougne e l’aute que l’esbite. L’un que recev la tonha e l’aute que l’esvita.
Gaha lou boun moumén e lissa chens acroc, Gahar lo bon moment e lissar shens acròc,
Aquiu qu’ey la sapience e la force e… lou yoc. Aquiu qu’ei la sapiença e la fòrça e… lo jòc.
Se-b y tournat soubén, qu’ey fourtune et qu’ey glórie Se’v i tornatz sovent, qu’ei fortuna e qu’ei glòria
Permon l’aryent toustem qu’a seguit la bictórie. Per’mor l’argent tostemps qu’a seguit la victòria.
Sauts, escarts e semblans, tan miélhe au qui-us escad : Sauts, escarts e semblans, tan miélher au qui’us escad :
Lou mounde qu’ey toustém machant entau qui cad. Lo monde qu’ei tostemps maishant entau qui cad.

Simin Palay (1874-1965). Sarto, escrivan (poèta, romancièr, tetraire, jornalista) e lexicografe, autour deu « Diccionari deu bearnés e deu gascon modèrne ». Fondator, puish capdau (1923-1965) de l’Escòla Gaston Fèbus. Majorau deu Felibrige en 1920.

Explics.
Bèth-semblans : la finta, l’engana entà trompar, entà enganar la vaca.
Borruglar : cridar com ua vaca, un taure, un bueu.
Escàder (s’i escàder) ; reüssir, arribar a punt.
Holet : diminitiu de hòu (lengadocian fòl). Qu’es aquí lo bestiar o meilèu la vaca corsièra qui es comparada a un « vent holet ». Enqüèra que lo mot sii fèbla ; qu’es un vertadèir estorbilh qui va tot emportar suu son passatge, com un ciclòne.
Horat < vèrbe horar, forar (har un trauc) en lengadocian : trauc, obertura.
Horra : la multitud, las gents, lo monde qui espian la corsa suus gradins, darrèr las talanquèras, en haut de la pitrangla on es confortablament installada la jurada.
Hular : cargar (per ua vaca o un taur que’t vòu fóter un còp de còrna, ua cornada).
Per’mor : varianta grafica de per amor, sovent prononciat e escriut pr’amor dens las Lanas ; sinonime de percé que, a causa de
Tonha
 : lo còp, lo truc, la tumada ; tot aquò que hè bèras bonhas o bronhas ! Desrivat : tonhut (pensar a la cançon « A l’ombreta d’un pomèr / Joana se pausava / Un tonhut ven a passar / Qui la regardava »…).

Voici la traduction de cette poésie de Simin Palay. Elle est due à l’ami Jean-Jacques Fénié, que j’en profite pour remercier grandement ici pour l’enrichissement de cette rubrique gasconne.

Corsa lanusqueta

Course landaise

Un horat qui s’obreish. Ua bèstia qui hula. Un trou qui s’ouvre. Une bête qui fonce.
Un tropèth de gojats qu’espia e puish recula Un groupe de garçons qui regarde puis recule
E s’estuja darrèr las taulas. Un solet Et se cache derrière la talanquère. Un seul
Qui demora au bèth miei, atendent lo holet. Qui reste en plein milieu, attendant la tornade.
Un bèth-semblans ; un saut ; un (e)scart. Lo holet passa. Une feinte ; un saut ; un écart ; le bolide passe
La horra qu’aplaudeish gojat e vaca amassa, La foule applaudit de concert et la vache et le jeune homme
E laguens lo berret, passejat au rondèu, Et dans le béret qu’on fait circuler à la ronde,
Pèças e galabis semblan càder deu cèu. Pièces et sous paraissent tomber du ciel.
Haut ! Un aute au darrèr que s’avance suu sable. Allons ! Un autre, à la suite, s’avance sur le sable
La vaca, regahant sun galop esvariable La vache reprenant son galop invariable
Que hon sus eth e l’espatèrna au miei deu sòu Fond sur lui et le fait chuter au milieu, sur le sol
E lou mounde que chiule e bourrugle a ha póu. Et le monde siffle et hurle à faire peur.
Aquerò, qu’ei la corsa. Aquerò, qu’ei la vita: C’est ça, la course. C’est ça, la vie :
L’un que recev la tonha e l’aute que l’esvita. L’un reçoit le coup et l’autre l’évite.
Gahar lo bon moment e lissar shens acròc, Saisir le bon moment et passer sans accroc,
Aquiu qu’ei la sapiença e la fòrça e… lo jòc. Voilà le savoir-faire, et la force, et… le jeu.
Se’v i tornatz sovent, qu’ei fortuna e qu’ei glòria. Si vous y parvenez souvent, c’est la fortune et la gloire
Per’mor l’argent tostemps qu’a seguit la victòria. Car l’argent toujours a suivi la victoire.
Sauts, escarts e semblans, tan miélher au qui’us escad : Sauts, écarts et feintes, tant mieux pour celui qui les réussit :
Lo monde qu’ei tostemps maishant entau qui cad. Le monde est toujours impitoyable pour celui qui tombe.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s