La chanson « Le Pantalon blanc »

Dans son numéro du 27 octobre 1912, L’Echo de l’Arène, le concurrent de la Tuile, publie une chanson dédiée aux écarteurs: « Le Pantalon blanc ». Voici comment le journal la présente:

« La chanson des écarteurs. M. Raymond de Laborde, aficionado très distingué, vient de composer en l’honneur des écarteurs landais une chanson intitulée Le Pantalon blanc, que nous publions dans ce numéro et dont nos lecteurs auront la primeur.
Cette chanson plait par son tour pittoresque, par son allure dépourvue de « chiqué », par la verve amusante qui l’anime. Nous lui prédisons un succès complet.
Le Pantalon blanc va être populaire en Gascogne puisqu’il constituera, à n’en point douter, la chanson en quelque sorte officielle des écarteurs landais.
Nous remercions vivement au nom de l’Echo, des toreros et des aficionados, M. Raymond de Laborde, l’auteur charmant du Mari de la Descoubès, le fin littérateur si apprécié des dilettantes, notre collaborateur et notre ami. »

A première vue, ce morceau d’anthologie n’est cependant pas devenu l’hymne des écarteurs. Si l’on retrouvait l’air sur lequel on devait le chanter (« Dis-moi soldat, dis-moi t’en souviens-tu? »), peut-être pourrions-nous la proposer aux harmonies qui animent nos courses, ou au moins la mettre au répertoire de Jean Barrère, le ganadero de Buros….

pantalon-blanc_echo-de-larene_31_1912-10-27.jpg

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s