10 mars 1912 : inauguration des arènes de Pau (64)

inauguration_pau_1912.jpg

Il y a exactement 106 ans, étaient inaugurées des arènes aujourd’hui disparues, celles de Pau, et dont beaucoup d’entre vous ne connaissent certainement pas l’existence…
La Gazette des Eaux de ce mois de mars 1912 annonçait ainsi la naissance de ces arènes:

« La Société des Arènes de Pau a organisé, dans le quartier Bernadotte, un vaste amphithéâtre parfaitement organisé. Enfin la ville de Pau n’aura pas à envier ses rivales; nous aurons là de quoi organiser toutes sortes de fêtes, réunions sportives, voire même la pelote basque, avec un champ de 70 mètres où nous pourrons admirer l’élite des Pelotaris internationaux.
Nous sommes heureux de pouvoir annoncer l’inauguration des Arènes de Pau, le dimanche 10 mars, par une grande Course Landaise.
Le 31 mars, nouveau régal pour les amateurs de beau sport.
Les 7 et 8 avril, nous pourrons assister à deux journées de courses Portugo-Provençales avec cavaleria en plaza. »

Je vous présente plus haut la une de « la Tuile » consacrée à cet événement.
Ces nouvelles arènes, d’après le journaliste, étaient « les plus coquettes et les mieux comprises de toute la région, au point de vue solidité et commodité d’accès aux places ». Elles comprenaient trois loges : une pour le Comité d’honneur, la deuxième pour les invités et la troisième pour la Presse », ainsi que quatre classes de billets. Les réservées et les premières, couvertes et à l’abri du soleil, du vent et de la pluie, étaient séparées par les loges et occupaient, face au fronton, le fond de l’arène ; les gradins y étaient larges, les banquettes recouvertes par un tapis et les places numérotées. Les deuxièmes, à gauche de la porte centrale, étaient disposées côté ombre sur onze gradins. Les troisièmes, enfin, se situaient en face de celles-ci, et donc au soleil. Ces deux dernières classes étaient également numérotées.
L’intérieur de l’arène était peint aux couleurs jaune et rouge « qui lui donnent un cachet de grande plaza ». Ces arènes disposaient également de cinq « guichets distributeurs » de billets, disposés à droite et à gauche du portique d’entrée, et de deux buvettes à l’intérieur où l’on pouvait déguster des oranges et profiter de rafraîchissements sur les gradins. Le buffet était tenu par M. Coustet, du Café des Pyrénées. L’orchestre enfin, dirigé par M. Ph. Geoffroy, faisait face aux tribunes présidentielles : il était installé sur une haute estrade adossée au fronton. Avec cet équipement, Pau possédait « la plus coquette plaza de toute la contrée », dont la Direction affirmait qu’elle ne recevrait dans son enceinte « que des manifestations tauromachiques et de grandes attractions dignes de la ville Reine des Sports ».
La course inaugurale fut assurée par la cuadrilla de Joseph Barrère, qui réunissait les trois derniers champions annuels : Koran (1911), Henry Lacoste (1910) et Priam (1909).
Je connais 2 cartes postales représentant des courses landaises à Pau, mais je n’en ai aucune dans ma collection. Si quelqu’un les a en sa possession, je serais preneur d’un scan pour enrichir cette histoire. Merci d’avance. En attendant, voici une vue extérieure de ces superbes et imposantes arènes en bois aujourd’hui disparues.

pau_arenes-paloises.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s